Pourquoi utiliser la pierre en architecture?


La construction a bien évolué dans les derniers millénaires. À l’époque, les gens ne se payaient pas des cabinets d’architectes à quelques milliers d’euros et ils ne donnaient pas de pots-de-vin non plus pour s’assurer des contrats; en fait, l’argent n’existait même pas alors. Certaines choses, comme l’utilisation de la pierre, n’ont toutefois pas beaucoup évolué. Matériau de prédilection dans plusieurs bâtiments historiques de renom, comme par exemple les temples grecs, elle sert aujourd’hui à bien des choses, y compris la construction et la décoration de maisons résidentielles.

Pourquoi utilise-t-on la pierre plutôt que d’autres matériaux?

Le prestige de la pierre

L’histoire de la pierre naturelle est très ancienne. Savoir que les plus belles cathédrales ainsi que des temples majestueux ont été construits avec ce matériau lui donne un cachet qui ne peut pas être reproduit autrement. Parmi les maisons les plus belles et les plus luxueuses qui sont construites aujourd’hui, on compte celles qui ont une façade en pierre et un look un peu victorien. Ne vous détrompez pas; ce matériau a bien d’autres qualités! Cependant, les apparences sont excessivement importantes dans ce bas monde.

Une durée de vie exceptionnelle

Si les vieux trucs construits avant la naissance de Jésus-Christ tiennent toujours, c’est sans aucun doute parce que la pierre possède une résistance hors du commun! Elle a de la difficulté à résister à l’érosion, les façades en pierre doivent être ravalées à l’occasion, mais vous ne trouverez pas vraiment de matériaux de construction plus forts.

L’écologie

Alors que la création de certains matériaux de construction requiert beaucoup de transformations, la pierre n’a qu’à être extraite, usinée et elle sera prête à être employée pour bâtir. Le bilan de carbone est donc beaucoup plus faible que si vous avez, par exemple, à utiliser du vinyle! De plus, les déchets de pierre sont réutilisables: les gens en raffolent pour se faire des entrées en gravier, des remblais, etc.